« Désolé, j’ai une charrette » ? WTF

Être de charrette. Qui n’a jamais refusé la soirée de l’année sous prétexte qu’il était de charrette… Nos conjoints/familles/amis essaient bien de comprendre, mais qui est cette charrette sur laquelle nous sacrifions nos vies de couple, amicales, sentimentales et parfois personnelles. Dis comme ça, cette charrette semble être le Graal, une quête avec un but supérieur pour une vie éternelle ?

Non pas du tout, être de charrette, c’est rester au bureau jusqu’à une heure non définie (la 25 ème), c’est un moment d’intemporalité ou pendant que les autres dorment nous travaillons. Je dis nous, car la charrette concerne presque exclusivement les agences et ce souvent à cause des clients :) Que nous adorons bien sûr !

Mais oui, il y a un coté quête initiatique dans la charrette, car il nous arrive tous de nous demander « mais qu’est-ce que je fous là à 3h du mat ? », et le pire c’est que nous trouvons des réponses qui ont du sens (selon nous).

Mais pourquoi une charrette ?

Et bien voici l’explication :

« Au siècle dernier, à l’école d’architecture de Paris (on suppose les Beaux Arts aussi ?) et à l’occasion des affichages de travaux de fin d’année, les anciens demandaient aux bizuts de les accompagner de leur domicile jusqu’à l’école, où leurs travaux étaient jugés. Les bizuts tractaient une vraie charrette et récupéraient de place en place leurs aînés, encombrés de plans et de dessins. Cette pratique intervenait donc au terme d’un travail intense, dans une ambiance de fébrilité et d’anxiété. D’où l’expression être charrette. »

Au delà de l’expression, on notera qu’une chose n’a pas changé, c’est toujours les bizuts (comprendre stagiaire et assistants DA) qui sont de charrette.

Un grand merci à Nicolas Dalibard pour cette proposition d’article.

One comment on “« Désolé, j’ai une charrette » ? WTF”

  1. Depuis que je travaille chez moi – et donc que je passe mes nuits mon lieu de travail – je peux donc me permettre de dire que je suis toujours en charrette.

    Pourtant, je voulais travailler moins pour gagner plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *