Esquire innove a nouveau en proposant un contenu exclusif et interactif avec la réalité augmentée.

Le magazine Esquire innove encore une fois, et nous montre quel pourrait être l’avenir de la presse. Vous connaissez le magazine Esquire, si non, voici un bref rappel de ce dernier :

Esquire, créé en 1933, est un magazine mensuel pour hommes publié par Hearst Corporation. Aux États-Unis, il est devenu célèbre lorsqu’il a publié d’importantes figures littéraires, comme Ernest Hemingway et Francis Scott Fitzgerald. En 2004, il était vendu à 116 000 exemplaires pour une audience d’environ 700 000 lecteurs. Il s’adresse à une clientèle financièrement aisée. Comprenant des photos dites de charme, il est un mélange de mode masculine, d’articles sur l’économie et sur les nouvelles technologies. Ses pages sont complétées par des critiques de films et de livres, tout comme des articles pratiques. » WIKIPEDIA.

Vous connaissez le principe de la réalité augmentée aussi. Je trouve que cette technologie est extraordinaire lorsque on la découvre. A l’usage pour les marques, elle est un peu déceptive. Qui n’a pas pas fait « joujou » devant sa webcam avec une pastille de réalité augmentée pour montrer à ses voisins de bureau le joli dinosaure qui apparait. Très bien, superbe, whaou !!!!

Mais au fond, quel bénéfice pour la marque ? être cool, oui, pour les premiers, pour tous les autres qui suivent c’est moins séduisant. Nous nous sommes d’ailleurs poser la question récemment au sein de l’agence pour savoir quel peut être le bénéfice pour une marque d’avoir recours à la réalité augmentée ?

Esquire va un peu plus loin dans l’utilisation de cette dernière. En effet, le magazine propose plusieurs pastilles associées à diverses rubriques: météo, sport, lifestyle… Le principe reste le même, vous présentez votre pastille devant la webcam, mais cette fois, vous obtenez un contenu complémentaire à celui de l’article. Le magazine se désincarne pour proposer un vrai plus. On peut donc imaginer le making off d’une séance photo avec les commentaires du photographe. Cela ouvre donc la voie à beaucoup d’idées, et une extension du champs d’applications du magazine. C’est presque deux magazines en un, il ne reste qu’a espérer que la création de contenu additif n’induise pas de cout additif au magazine.

Je trouve que cette utilisation donne enfin un sens et une utilité à cette technologie, qui pour l’instant était « gadget ».

PS: vous noterez que la couverture vidéo est assurée par Robert Doney Jr.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que le magazine Esquire innove, l’an dernier, ils avaient utiliser le procédé de l’encre électronique pour la couverture de leur magazine, avec un vrai effet Whaouuu ou WE : ).

4 comments on “Esquire innove a nouveau en proposant un contenu exclusif et interactif avec la réalité augmentée.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *