Flash mob : la fraîcheur de la surprise re-trouvée !

Depuis l’une des premières mobilisation de foule sous la pyramide du Louvre, le phénomène flash mob s’est répandu à travers le monde comme une trainée de poudre. Cycle classique d’une tendance, rebelle au début, discrète, réservée aux initiés, aux « IN », les flashmob sont devenus une mode sans aucun leitmotiv, vide de toute substance. Fleurissent alors des groupes sur internet, ou toutes les occasions sont prétextes à organiser un « happening », qui souvent fait plouf.

Car OUI, les flashmob véhiculent un message : RIEN. Le seul plaisir est de décider de se retrouver et de mobiliser des personnes qui ne se connaissent pas pour exécuter une action pendant quelques minutes puis s’en aller en ne conservant seulement le souvenir du moment.

Comme toute tendances, les publicitaires se sont emparés de ce phénomène, parfois réussi (Tel & Com en Angleterre) et d’autres fois beaucoup moins (Dancin’ d’Alain Afflelou), jusqu’au record de nombre de personne lors du lancement de la 24 eme saison d’Oprah Winfrey.

Le décès du king de la pop a donc été l’occasion de retrouver ce type de manifestation avec plus ou moins de réussite.

Une vidéo est particulièrement remarquable, bien qu’elle fut déjà figée sur pellicule il y a de ça 20 ans dans le film Fame. En effet, une compagnie de danse Roumaine a décidé de rendre hommage à Mickael Jackson en dansant en plein milieu d’un carrefour de Bucarest. Certes, cela ne semble pas original, mais c’est spontané, plein d’énergie, correctement chorégraphié et surtout imprévu ! Car oui cela semble anodin, mais le fait de bloquer un carrefour permet d’avoir cette touche d’authenticité nécessaire au succès d’une telle opération.

Messieurs les communicants, messieurs les marketeurs et autres, laissez leur fraîcheur aux mouvements et observez pour les réussir à votre tour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *