Grands principes du business contemporain

Alors que les grands medias y vont tous de leur discours à l’encontre des « idées reçues » (cf LE FIGARO, relayé par moult blogs), rigolons aussi avec le rappel de quelques fondamentaux de notre business quotidien :

La plupart des généralités sont fausses, y compris celle-ci.
*   (Neuvième Loi de Berkley)

Rien n’est jamais construit selon le planning ou le budget.
*   (Loi de Cheops)

Quoiqu’il arrive, faites comme si c’était prévu.
*   (Première Loi d’Action)

Un Smith & Wesson bat quatre as.
*   (Loi du plus fort)

Et pour conclure, un vérité absolue :

Les différentes phases du développement d’un projet :

1.     Exaltation
2.     Désenchantement
3.     Confusion
4.     Recherche du coupable
5.     Punition de l’innocent
6.     Récompense du non-impliqué

Exceptionnellement, je me permets de compléter l’article de Bruno, et pour une fois je ne me ferai pas l’avocat du diable, bien au contraire, je vais illustrer son propos :

1.     Exaltation: Ce brief est génial, il ouvre de nouveaux champs pour la marque !
2.     Désenchantement: On a pas le temps ni le budget, de plus le client peut il assumer cette création ?
3.     Confusion: Concentrons nous et trouvons une idée qui satisfasse le brief, le client et la créa.
4.     Recherche du coupable: Le client n’achète rien, problème de brief, problème de créa ou problème de vente ?
5.     Punition de l’innocent: C’est de la faute de l’assistant chef de pub qui a laissé les maquettes chez le client sans la reco.
6.     Récompense du non-impliqué: On a rattrapé la vente, mais cela a été difficile, prenez en de la graine!

Les personnes qui font partir de la profession reconnaitront ici le déroulé typique de nos projets. C’est d’ailleurs une des raisons d’être de ce blog:

WE : Pourquoi la structure de notre métier n’a t’elle pas pas changé depuis 50 ans ?

2 comments on “Grands principes du business contemporain”

  1. Je vous rassure tout de suite, ce genre de phasage de projet et/ou de mode opératoire est tout aussi applicable chez l’annonceur! Les agences n’ont pas de monopole en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *