Boo, le chien qui a plus d’amis que la marque Hermès

Je ne sais pas si il existe un nom pour cette vieille technique marketing, mais si il devait en exister un, cela pourrait être le « cute marketing ».

Le « cute marketing » est une ruse employée en pub, au cinéma ou autre avec un seul et unique but, vous toucher assez dans l’affectif pour vous faire oublier que l’on vous vend quelque chose…

Le champion, enfin la championne toute catégorie est Hello Kitty qui se paie de luxe d’être internationale, qui touche toutes les petites filles de la terre mais aussi les grandes (et grands) en témoigne cette photo glanée sur le net de l’artiste Micky Green qui utilise une guitare griffée Hello Kitty.

Jusque la, rien de très grave, un univers girly sucré ou les cups cakes sont rois.

Mais le phénomène s’étend puisque même le grand Slash des Guns’n’Roses prend la pose avec le petit chat nippon.

Le phénomène Hello Kitty est un état de fait, et pour rappel le personnage « trognon » possède pas moins de 1 708 982 fans sur Facebook à l’heure ou j’écris ces lignes.

Il n’aura pas fallu beaucoup de temps aux publicitaires et autres marketeurs pour comprendre que les mascottes basiques étaient mortes. Freedent a par exemple créée les Wofty, petites bêtes imaginaires « trop chou » selon E.A.P. jeune cadre libérale parisienne. C’est ainsi que toute la magie opère. Preuve en est qu’il existe plusieurs groupes sur Facebook dont un nommé « Wofty: pour la commercialisation de la peluche mascotte de Freedent tabs » ou les utilisateurs sont majoritairement des adultes.

Enfin, pour les plus nostalgiques, il existe même un site internet pour le retour de Gros Quick. Pour ceux qui sont trop jeunes ou qui ne se souviennent pas, Gros Quick était la VRAIE mascotte de Nesquick, évincée du fait de son sur-poids qui ne correspondait plus avec l’éthique alimentaire imposée aux marques. Mais l’affecte associé à ce personnage est encore plus fort, il trouve ainsi une deuxième vie sur le net (sauvez gros quick) et possède sa propre fan page facebook.

Il n’est pas possible de faire une liste exhaustive de ces petites bébêtes trop « mignonnes », mais nous sommes ici pour parler d’une en particulier: Boo qui elle est bien réelle.

Boo est un petit chien qui réside en Asie, et ce dernier a 280 000 amis sur Facebook  (ici). Les photos se passent presque de commentaires. Il est d’ailleurs étonnant qu’aucune marque ne se soit pas encore associé à son image.

Enfin, la vidéo de Boo se léchant le nez a été visionnée plus de 1 153 819 fois…

je conviens qu’il faut arrêter d’inventer des terminologies marketing anglo-saxonne mais je suis trop tenté de rester sur le « Cute marketing » ou le « Boo effect »

One comment on “Boo, le chien qui a plus d’amis que la marque Hermès”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *