Nespresso : What’s Next ?

Jusqu’où peut-on emmener une saga publicitaire ?

Il y a de ça 4 ans, naissait l’excellente signature « What Else »; tout était parfait: l’ambiance, la musique, la voix, l’acteur, la signature. Un mix équilibré qui ouvre à une saga naturelle où l’on peut tour à tour découvrir la séduction, l’autodérision, la surprise. Le succès de cette campagne a d’ailleurs amené a de premières réflexions : le produit ne cannibalise t’il pas la star ? Selon le principal intéressé oui, puisque M. Clooney a interdit la diffusion des spots aux US. En effet, comment continuer de voir un Robert Redford dans un homme qui consomme beaucoup trop de café et qui surtout, est bien moins intéressant qu’une capsule de café dans la volonté de la publicité ?

De plus, que faire après une campagne aussi marquante ? Si l’on ne trouve pas la réponse, alors on prolonge la saga, qui s’essouffle petit à petit. Mettons donc de la fraicheur dans le dispositif, et intégrons le web 2.0 dans cette réflexion : pourquoi ne pas laisser les internautes décider du prochain opus ? Une idée fraiche de 4 ans  au moins : Danette fait voter le nouveau gout de sa crème, Liebig choisit une recette maison et Nespresso…

Un bref rappel du concours :

« Cette fois-ci, les internautes ont pu, du 16 au 23 octobre, visionner des extraits du nouveau film, en avant-première sur un site dédié. Ils étaient invités à imaginer la suite de trois séquences, dont celle d’un piano qui risquait d’écraser Clooney. Les trois courtes séquences proposées – Le Piano, La Barista, Martina – sont quasiment sans paroles (hormis un “Y a-t-il une sortie par derrière?” dans La Barista). Scénarii catastrophe à inventer? Depuis la fin du concours, Nespresso a sélectionné deux scripts proposés dans les 16 pays participants, puis les cinq meilleures, tous pays confondus, seront présentés sur le site web, via une interface Facebook et un relais Twitter. Un jury, pour finir, élira la meilleure intrigue. »

Nespresso s’envole, et nous fait découvrir que la tentation de Dieu (himself) est le délicieux breuvage. Que peut on faire une fois que l’on a dit que le grand architecte de l’univers boit du café Nespresso ?

Seul bémol: Dieu est incarné par John Malkovitch qui endosse très bien ce rôle. (avis personnel).

[youtube width= »560″ height= »340″]http://www.youtube.com/watch?v=XPXdUFW02T8[/youtube]

One comment on “Nespresso : What’s Next ?”

  1. Jusqu’où peut aller Nespresso ? Très loin j’espère : quelle bonne idée de sortir enfin de la boutique ! Il faut absolument déguster la version longue du spot avec Malkovitch, où Georges Cloney s’assoit à la droite du Seigneur, lui-même entouré de 2 bimbos en robe blanche. Le long dialogue est savoureux comme le café, en voici un aperçu :

    « – Vous êtes tous habillées en blanc ici ?
    – OUI.
    – Et… On trouve beaucoup de jolies blondes comme elles ?
    – OUI. Plein…
    – Et vous ne faites pas de films par ici…
    – NON.
    – Il n’y a pas donc de producteurs chez vous ?
    – NON.
    – D’accord ! Alors c’est le paradis ici ! »

    Arf ! Arf ! Arf ! What Else ? Je crois que la pub Nespresso a arrêté de vendre des capsules : elle vend du temps de saveur, c’est encore meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *