Tu t’es lu quand t’as bu ?

Le grand Michel Audiard disait « L’alcool ne procure pas la gaieté mais la cirrhose ». Certains pourraient rire de telles paroles tenues par un homme qui a écrit les textes du film un Singe en Hiver; et pourtant.

Qui d’entre nous n’a jamais eu envie de se libérer lorsque « l’aramon tourne la tête » Fernandel ?

L’alcool désinhibe et c’est un fait, mais il reste une question sur laquelle beaucoup d’entre nous ont un avis, lorsque l’on a trop bu, dit-on la vérité ou plutôt de grosses conn bêtises ?

J’aurai tendance à pencher pour les bêtises car je n’ai rarement eu l’expérience d’une parole qui ai été intelligente en soirée… car comme beaucoup, au douloureux réveil on se dit « Qu’est-ce que j’ai fait/dis ? ».

Nous avons tous fait une indiscrétion, une déclaration d’amour, de haine, de guerre, un témoignage d’affection sous l’effet de l’alcool. Ce défaut s’étend bien sur à l’ensemble des moyens de communications, et comme ces derniers se sont multipliés et que de surcroit ils laissent des traces (VS une parole nocturne à un/une ami(e) à 5 heures du matin) de part le référencement.

Imaginez, vous vous laissez aller à 5 heures du matin sur votre profil Facebook, vous avez 500 amis, vous dormez 12h pour cuver votre vin, il est donc 17h à votre réveil pour constater douloureusement que vos aveux nocturnes alcoolisés se sont répandus comme une trainée de poudre… de like en like et de wall en wall…

Vos démons et tentations vont bientôt être mis à rude épreuve grâce au « Social Media Sobriety Test » qui vous contrôlera avant toute saisie sur les réseaux sociaux. Cette application téléchargeable vous empêchera de poster du contenu sur les sites de réseaux sociaux tels que Facebook, twitter, Youtube, MySpace et Flickr, mais aussi d’utiliser Gmail, Hotmail ainsi que Foursquare. Pour cela une série de tests en ligne comme tirer une ligne droite avec la souris, taper l’alphabet à l”envers, ou encore suivre un doigt à l’écran.

Et si malgré cela vous y arrivez et bien je rejoindrai Victor Hugo « Les bêtes sont au bon Dieu, mais la bêtise est à l’homme. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *