Sphères sociales, est-ce la taille de la communauté qui compte ?

Internet a connu un développement exponentiels en nombre d’utilisateurs. A cela s’est ajouté l’émergence du web 2.0 communautaire. Le multiplication de ces deux a créer des communautés autour de plateformes aux objets variés (pro, vidéos, rencontres, retrouvailles, hobbys etc…). Aujourd’hui certaines de ces communautés sont plus importantes que certains états en termes de population mais aussi d’influence. D’ailleurs certains pourraient presque devenir des états parallèles.

Aujourd’hui certaines communautés semblent incontournables: Myspace, Twitter, Facebook… mais est-ce un passage obligatoire pour une marque, ou doit on sélectionner les communautés ? De plus, la taille constitue t’elle la force de cette dernière? Par exemple, pour une marque de luxe, vaut il mieux investir une communauté comme Small World ou Viadeo? L’illustration ci dessous vous donnera un aperçu de la taille et l’évolution des sphères sociales du web qui d’ailleurs ne reflètent en rien les sphères sociales d’appartenances de la réalité.

De plus, vous noterez quelques surprises en terme de taille de communauté comme celle des Vampirefreaks.com qui réunit plus de 1 931 000 personnes autour du gothic.

Les sphères sociales du web étant déconnectée des sphères sociales réelles, il faut par conséquent bien identifier l’appartenance de sa cible et ne pas se jeter sur les grands classiques.

One comment on “Sphères sociales, est-ce la taille de la communauté qui compte ?”

  1. Merci pour cet article fort intéressant. Il y a effectivement quelques étrangetés dans la blogosphère, comme VampireFreaks.com, prouvant qu’il y a des communautés pour chaque internaute. Le web est désormais un espace de collectivité et d’interactivité où l’on peut s’exprimer à volonté.

    Les marques doivent par conséquent être à l’écoute pour savoir quelles communautés sont susceptibles de s’intéresser à elles. Comme vous le dites, les « grands classiques » ne sont pas toujours les cibles privilégiées d’une marque. Un forum d’horlogers, par exemple, n’intéresserait probablement pas grand monde, mais pourrait être une source d’informations pour Rolex.

    Bien cordialement,
    Michelle
    @Synthesio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *